Soin anti rougeur
Soin anti rougeur

En France, des millions de personnes souffrent de rougeurs au visage. Lorsque ces plaques rouges apparaissent trop fréquemment, cela peut devenir gênant, car inesthétique. Il faut savoir que ces taches sont généralement dues à la rosacée ou couperose qui est une affection cutanée. Non traitée, cette maladie peut vite s'aggraver. Découvrez différents soins anti-rougeurs pour retrouver une peau saine et moins vulnérable.

Qu'est-ce que la couperose ou rosacée ?

Il s'agit d'une dermatose chronique et fréquente chez les personnes adultes de 30 à 50 ans. Les femmes aux peaux claires et fines sont particulièrement sujettes à ce type de pathologie. Cette anomalie touchant les petits vaisseaux sanguins se manifeste souvent par des picotements, des bouffées de chaleur et des rougeurs passagères (flushs) au niveau des joues, du nez et des pommettes. La dilatation excessive de ces vaisseaux les rend visibles à l'œil nu, ce qui peut provoquer une gêne sociale chez le patient atteint.

Les causes et facteurs de la rosacée

Cette affection peut être déclenchée par de nombreux facteurs :

  • l'age et le vieillissement cutané ;
  • un problème génétique ;
  • l'hérédité ;
  • la présence en trop grand nombre de l'acarien Demodex follicularum sur le visage ;
  • les hormones (la ménopause, la grossesse) ;
  • les variations de température brusques (froid et chaleur) ;
  • l'exposition au soleil ;
  • la consommation excessive d'alcool ;
  • les produits cosmétiques contenant de l'alcool ;
  • une alimentation trop épicée, le café ;
  • la prise de médicaments tels que les corticoïdes ;
  • facteurs émotionnels (stress) et psychiques ;
  • etc.

Évolution de la maladie

Sans un soin ciblé, dès les premiers signes de la maladie, les symptômes peuvent s'intensifier et s'installer. En effet, l'épiderme fragilisé développera de plus en plus de symptômes. Et selon le stade de l'affection, des rougeurs diffuses et permanentes, des échauffements, des boutons rouges, des inflammations, des surélévations peuvent apparaître… Dans ce cas, on parlera d'acné rosace ou papulo-pustuleuse.

Dans cette forme avancée de la rosacée, qui touche essentiellement les hommes de plus de 50 ans, l'épiderme présente des œdèmes, des papules et des pustules. On observe également une surproduction importante de sébum provoquant alors des lésions cutanées douloureuses.

Complications de la rosacée

La rosacée peut aussi devenir une kératite lorsqu'elle atteint la cornée de l’œil. Dans ce cas, il faut consulter un ophtalmologiste. Peu de personnes atteintes connaissent cette affection et ses symptômes qui peuvent être handicapants dans la vie de tous les jours. La plupart se cachent par peur des préjugés et perdent leur estime de soi. Ces personnes subissent un mal-être sans savoir qu'il est possible de stopper l'évolution de la maladie.

Malheureusement, il n'existe pas encore de remède qui guérit définitivement ce type de dermatose. Toutefois, des soins et des traitements spécifiques contribuent à limiter les poussées tout en atténuant les symptômes.

Diagnostic

Dans le cas de l’acné rosacée, un diagnostic clinique doit être établi. Si vous êtes concerné.e, prenez un rendez-vous chez un dermatologue. Ce dernier vous posera des questions sur vos symptômes et effectuera un examen cutané. En général, la rosacée est fort probable si votre visage présente des plaques rouges localisées pendant plus de 3 mois. Dans certains cas, le médecin peut demander une biopsie cutanée.

Un diagnostic permettra de déterminer le traitement adapté à chaque cas. En effet, la thérapie devrait être sur-mesure. Par ailleurs, elle peut combiner différents protocoles pour un meilleur résultat.

Les traitements de la couperose

Il est conseillé de consulter dès les premiers signes pour éviter les complications et la forme sévère. Le fait de traiter tôt permet de limiter la progression de cette maladie chronique. Le but des traitements sera donc de réduire les symptômes pour balayer le sentiment de gêne chez le patient.

Les traitements cosmétiques

Dans la phase initiale de la maladie, un traitement cosmétique permet d'atténuer les symptômes. Un soin anti rougeur permettra d'estomper les taches rouges et apaiser les peaux sensibles.

Pendant le traitement, il est important d'adopter une routine beauté sans composants irritants comme l'alcool, les parfums, etc. Évitez donc d'utiliser les crèmes anti rides ou anti age pour ne pas abîmer l'épiderme encore plus. Un cosmétique efficace viendra protéger et renforcer le système vasculaire en empêchant la dilatation excessive des vaisseaux.

Un sérum bio

Le sérum s'applique avant une crème anti-rougeur : ces deux cosmétiques travaillent en synergie. Il apporte des actifs apaisants, anti-inflammatoires et décongestionnants qui vont pénétrer dans les couches cutanées pour réduire la sensation de chaleur. Le sérum permet de stimuler la vasoconstriction, améliorer la microcirculation et diminuer la réactivité pour une peau plus apaisée. Préférez un sérum formulé avec des huiles végétales bio.

Les crèmes anti-rougeurs

Une crème anti-rougeur sera nécessaire pour atténuer la rosacée, diminuer les bouffées de chaleur et la sensation d'inconfort, mais aussi pour protéger et hydrater la peau. Pour cela, il faut choisir un produit apaisant adapté à son épiderme. Une crème légère pour traiter les peaux normales ou mixtes et une texture plus onctueuse pour les peaux sèches. Ce type de cosmétique doit s'appliquer 2 fois par jour (matin et soir). Il renferme des actifs vasoconstricteurs qui vont renforcer la paroi vasculaire hyper réactive et constituer une barrière protectrice contre les agressions extérieures et les variations climatiques. Parmi ces actifs, on retrouve la vitamine C et la vitamine B3.

Outre ces deux actifs, voici une liste des ingrédients apaisants à privilégier dans les traitements anti-rougeurs :

  • le beurre de karité ;
  • l'arnica ;
  • le calendula ;
  • le gel d'aloe vera ;
  • l'hamamélis ;
  • la camomille ;
  • etc.

Pour un résultat optimal, optez pour un soin doté d'un SPF ou indice de protection solaire élevé puisqu'on sait que l'exposition au soleil est un facteur favorisant la rosacée. Les écrans solaires SPF 50+ protègeront efficacement l'épiderme contre la chaleur et les rayons UVB et UVA.

Un correcteur de teint

Le correcteur de teint est essentiel pour camoufler et neutraliser les plaques rouges grâce à des pigments verts micro-encapsulés qui permettent d'obtenir un teint plus homogène. Appliquez votre correcteur sur les zones présentant des plaques rouges et tapotez en allant de l'intérieur vers l'extérieur.

Eau thermale

Pour terminer la routine de soin anti-rougeurs, réalisez une brumisation d'eau thermale. La barrière cutanée sera réparée et restructurée grâce aux propriétés hydratantes de cette eau. Elle offre une réelle sensation de confort, car elle soulage les tiraillements et les irritations. Pour l'appliquer, vaporisez l'épiderme et tapotez délicatement avec un mouchoir.

Bref, pour une routine beauté anti-rosacée, il convient d'appliquer les produits dans l'ordre suivant : un sérum bio, une crème spéciale anti-rougeur avec SPF, un correcteur de teint, enfin un produit apaisant comme une eau thermale. Chaque cosmétique profère une action spécifique et tous sont complémentaires.

Les traitements esthétiques

L'électrocoagulation

C'est une technique visant à faire coaguler les vaisseaux sanguins par l'énergie électrique. L'électrocoagulation offre de bons résultats après plusieurs séances, mais elle est douloureuse et provoque souvent des saignements laissant de petites croûtes sur la surface de la peau.

Les lasers vasculaires

L'utilisation d'un laser vasculaire est moins douloureuse que l'électrocoagulation et devient de plus en plus répandue. Cette méthode peut traiter les symptômes des formes évoluées de la rosacée. Elle permet de parvenir à des résultats plus significatifs en comparaison à un protocole purement cosmétique. Le laser agit sur l'épiderme en dévascularisant les zones concernées.

Il faut préalablement consulter un médecin esthétique qui effectuera un diagnostic pour évaluer l'étendue de la maladie. Le spécialiste choisira l'appareil en fonction du diamètre des vaisseaux et de la zone à traiter. Si le système vasculaire présente différentes tailles de vaisseaux, le spécialiste peut être amené à utiliser plusieurs types de laser.

Le laser YAG est indiqué pour dévasculariser les ailes du nez. Le laser Genesis est efficace pour corriger une rougeur diffuse. Et quant au laser Icon Max G, il permet de traiter les lésions vasculaires faciales grâce à la lumière pulsée optimisée. Ce procédé emploie deux filtres émettant une énergie absorbée par les vaisseaux sanguins.

Le traitement au laser peut s'étendre sur 5 séances ou plus selon la gravité de l'affection.

Kleresca

Il s'agit d'un traitement très répandu en médecine esthétique pour soigner la rosacée, les boutons acnéiques, et les rides. Encore plus efficace que les lasers vasculaires, la technologie kleresca permet de réduire les signes inflammatoires ainsi que les boutons de la rosacée. Elle utilise une énergie lumineuse fluorescente pour restaurer le processus de réparation naturelle de l'épiderme.

C'est un protocole indolore qui repose sur la photomodulation. Lors d'une séance, un gel contenant des chromophores sera appliqué puis sera éclairé par une énergie lumineuse ciblant le problème en profondeur. Pour un résultat optimal, il faudra compléter 4 séances en moyenne selon l'importance des symptômes.

Les traitements médicamenteux

Le dermatologue peut demander aux patients de suivre un protocole associant cosmétiques et médicaments. Il peut prescrire des antibiotiques comme les cyclines ou l'isotrétinoïne à prendre par voie orale sur une durée déterminée. Ces traitements sont souvent indiqués pour éliminer les papules, les pustules dans le cas d'une rosacée phymateuse.

Le praticien peut également ordonner des gels ou crèmes topiques pour une application locale. Il peut s'agir d'antiparasitaire ou encore d'antibiotiques à base de métronidazole, par exemple.

Prévention de la rosacée

Voici les mesures de précautions à prendre au quotidien pour limiter l'hyperréactivité des vaisseaux sanguins donc l'aggravation de la maladie :

  • éviter les cosmétiques irritants (anti rides, masque pour gommage, etc.) ;
  • utiliser un démaquillant doux pour nettoyer l'épiderme ;
  • éviter les saunas ;
  • ne pas faire l'impasse sur les anti-rougeurs ;
  • éviter l'alcool, le café, les épices et les médicaments vasodilatateurs ;
  • ne pas s'exposer au soleil entre 11 h et 16 h ;
  • appliquer toujours un écran SPF 50+ ;
  • protéger l'épiderme contre le froid, la neige et le vent ;
  • savoir gérer son stress et ses émotions ;
  • opter pour un maquillage léger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.